amérique latine, colombie, Etudiant en échange, tous les articles

Etudiant en échange: Bogota Starter Pack

SPECIAL ETUDIANTS: BOGOTA STARTER PACK

Ne vous laissez pas décourager par les rumeurs qui circulent sur la Colombie: si vous l’avez élu pour partir en séjour, sachez que vous ne le regretterez pas. C’est un pays qui vous laissera de fortes impressions et vous fera découvrir des tas de choses, aussi bien au niveau des paysages qu’au niveau culturel et historique.

En arrivant à Bogota, vous aurez probablement l’impression d’une ville immense, tentaculaire et compliquée. Bogota est la ville où j’ai eu à fournir les plus gros efforts d’adaptation. Mais passé ce choc, vous vous rendrez compte de tout ce que cette ville -et ce pays! – a à vous offrir.

Point sécurité

La Colombie a connu des années difficiles, entre narcotrafic et guerrillas, mais ces années délicates sont désormais derrière elle. Sa réputation de pays super dangereux n’est pas (ou plus) mérité, les améliorations de la dernière décennie au niveau sécurité ont été très importantes. Pour avoir voyagé dans les pays voisins, comme le Pérou et la Bolivie, j’ai trouvé le niveau de sécurité équivalent.

1- L’espagnol de Colombie

Futurs bogotanais, sachez-le, vous avez vraiment de la chance, surtout comparé à vos camarades qui s’envolent pour l’Argentine et le Chili. L’accent colombien, et surtout celui de Bogota, est relativement neutre. Bien sûr, il y a des expressions typiquement colombiennes que vous allez rapidement assimiler, mais dans l’ensemble, vous parviendrez sans trop d’efforts à comprendre et à vous faire comprendre.

Pour un lexique colombien muy chevere –> c’est ici (chevere va vite devenir le mot que vous prononcerez le plus lors de votre séjour, à toutes les sauces et dans toutes les phrases).

2- L’Aguardiente

Cette eau ardente (et oui, agua + ardiente ->il m’a fallu 6 mois pour m’en rendre compte) est une sorte d’alcool de maïs. C’est pas cher, ça se boit pur, en shot, et ça vous fait tourner la tête très rapidement. Comme il y a un vague goût d’anis, on va peut-être vous dire que c’est le Pastis des colombiens. Croyez-moi: cela n’a RIEN A VOIR avec du pastis. Pour être honnête, c’est franchement dégueulasse, mais comme vous êtes sûrement un étudiant au budget limité à la recherche de découvertes colombiennes, vous allez rapidement l’adopter lors de vos soirées festives.

3- Les applis de taxis

: Vous allez vous rendre compte que même avec la meilleure volonté du monde, prendre les transports en commun à Bogota est une VRAIE GALERE. Il n’y a pas de métro, du coup ils ont créé un système de bus soi disant perfectionné qui s’appelle le TRANSMILENIO. Sauf que c’est pas perfectionné du tout, c’est bondé aux heures de pointe et le plan du Transmilenio est incompréhensible pour toute personne n’ayant pas fait Polytechnique (et encore). Il y a certaines lignes qui vous conviendront peut-être, notamment celle qui relie le centre à l’aéroport. Mais franchement, pour le reste, vous allez vouloir prendre des taxis.
Heureusement, les taxis colombiens, pour nous français, sont vraaaiment économiques. L’an dernier (2016), je payais 3€ pour un trajet d’une vingtaine de minutes (à peine plus cher qu’UN SEUL ticket de transport à Paris!). Pour prendre les taxis, le mieux, c’est quand même d’utiliser des applications – oui parce que les héler dans la rue, surtout la nuit, c’est un peu limite. Parmi les applis, il y a bien sur Uber, de plus en plus utilisé dans la capitale colombienne. Mais aussi EasyTaxi et Tappsi, qui ne requiert pas d’enregistrer sa carte bleue.

Plaza Bolivar, Bogota, Colombie, Amérique du sud
Plaza Bolivar, la Candelaria

4- Le quartier

Epineuse question. Il y a beaucoup d’universités qui ont élu résidence dans la Candelaria – qui est grosso modo le centre de Bogota. La Candelaria, c’est le quartier historique de la ville, très touristique, avec sa grande place Bolivar, ses petits hôtels et ses rues colorées. Elle a donc tout pour plaire. Oui, mais le souci, c’est que ça n’est pas le quartier le plus sûr. Bon, attention, ça n’est pas non plus un coupe gorge. C’est juste que si vous décidez d’y habiter, il va falloir vous adapter, et à partir de 21-22 heures, éviter d’y marcher seul la nuit. Les taxis se feront un plaisir de vous transporter, et ce de façon économique.

Personnellement, j’y habitais, et j’en étais très contente, car c’est selon moi la partie la plus sympa de la ville, et parce qu’il y a beaucoup d’autres étudiants étrangers. Mais si le côté sécurité vous rebute un peu, il y a d’autres quartiers plus au Nord où vous pouvez aller : notamment Chapinero, assez prisé des étudiants, ou La Macarena. Les quartiers les plus surs de la ville se situent au Nord. On vous recommande quand même de ne pas habiter trop loin de votre université parce que les transports, c’est une vraie galère. Pour chercher : Comparto Depto, et des groupes Facebook comme Bogota Short Term Rentals,  Busco o tengo habitacion o depto en Bogota, Habitaciones en Arriendo Bogota

5- Viva Colombia

c’est LA compagnie Low-cost qui va vous faciliter la vie en vous aidant  à vous envoler aux 4 coins de ce beau pays qu’est la Colombie. Les prix sont souvent très attractifs, et parfois égaux aux prix des bus. Il faut savoir que la Colombie, c’est montagneux – TRES montagneux. Donc si vous prenez le bus, par exemple pour un Bogota- Santa Marta, ça vous fera environ 20 heures de trajet avec un chauffeur conduisant à fond la caisse dans les virages. Avec l’avion, vous en aurez pour une petite heure et demie. Bon, étant une compagnie low-cost, Viva Colombia va tenter de vous faire payer pour le moindre truc. Si vous oubliez d’imprimer la carte d’embarquement, bim, 5 € (et étant un peu fourbes, Viva Colombia vous permet de l’imprimer jusqu’à 4 heures avant votre embarquement. Pas d’impressions de dernière minute, donc).

6- La salsa

Bon, en tant que français en Colombie, faut pas chercher: niveau danse, on se tape tous un peu la honte. Les Colombiens apprennent à danser très jeunes, ça fait partie de leur éducation. Résultat, sur le dance floor, ILS ASSURENT GRAVE. Même si vous aimez penser que vous maitrisez à merveille quelques pas de rock, croyez-moi, ils vous mettent votre race. Il va falloir dépasser son petit complexe et vous laisser enseigner par quelques bonne âme colombienne, qui sera plus que ravie de transmettre un peu de son savoir à un gringo. Vous pouvez même vous inscrire à des cours (souvent dispensés par les universités). Et il y a pas mal de clubs de Salsa, notamment dans la Candelaria.

ETUDIANT BUCKET LIST: BOGOTA (Colombie, Amérique du sud)

La Bucket List de l’étudiant en séjour à Bogota

  • Prendre un cours de salsa (cf point #6). Ne serait-ce que pour se sortir de l’embarras et faire 2-3 pas de danse lorsqu’en France on vous demandera : « Alors, tu sais danser la salsa, maintenant? »
  • Manger une bandeja paisa, une des spécialités colombiennes les plus connues. Afin de parvenir à terminer votre plat, extrêmement copieux, on vous recommande de vous préparer auparavant en jeûnant pendant 3 semaines.
  • Vous allez vite vous rendre compte que Bogota est truffé de graffitis, dont certains qui sont rééllement superbes. Si vous voulez en découvrir plus, il existe des visites spéciales « street art » dans le centre qui sont en général abordables et très intéressantes.
  • Monter au Monserrate pour contempler l’immensité de Bogota (par temps clair!)
  • Allez rumbear (faire la fête) au célèbre restaurant Andres Carne de Res. Il y en a deux, un à Bogota et un autre dans sa banlieue, à Chia. On vous recommande d’aller à celui de la banlieue en Chiva (bus typique colombien, relooké pour l’occasion en Party Bus). C’est un endroit énoorme, à mi-chemin entre restaurant et boîte de nuit, et c’est une bonne introduction à la vie nocturne de Bogota.
  • Visiter des musées de la Candelaria: bon, les musées, c’est peut être pas troop votre tasse de thé, mais il y en a dans le centre qui valent vraiment le coup! Notamment le Musée Botero (gratuit, ce qui saura séduire votre âme de français grippe-sou) et le Musée de l’Or.
  • Visiter un peu la Colombie: c’est dommage d’aller si loin pour rester dans la capitale, surtout dans un pays aux paysages si divers! Pour une visite rapide, il y a Villa de Leyva, aux alentours de Bogota. Et un peu plus loin, vous avez l’embarras du choix: la côte Caraïbe, Medellin, la Zona Cafetera, l’Amazonie

Retrouvez d’autres articles inédits dans le Manuel de l’étudiant nomade !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s